ADDICT'PREV

Evaluer ma situation envers les addictions.

 

Cannabis - S'informer

S'informer sur le cannabis

 

Le canabis, qu'est ce que c'est ?

Le cannabis est une plante dont les propriétés psychotropes sont dues au Tetra Hydro Cannabinol ou THC.

Consommé dans un but récréatif et en vue d’accéder à ses effets psychoactifs, le cannabis est consommé sous plusieurs formes :

  • L’herbe qui est un mélange séché de sommités fleuries pouvant contenir des feuilles, tiges et graines en proportions variables. Celle-ci n’est pas « bio ». En effet, pour augmenter la production, les cultivateurs utilisent des pesticides qui ne sont pas contrôlés. L’herbe est fumée dans une cigarette, le plus souvent en association avec le tabac, on appelle cela le « joint ». Mais parfois il est consommé pure, c’est le « stick » ou à l’aide de pipe. Un joint contient entre 0.5 et 1g d’herbe de cannabis. Autres noms courants de l’herbe : « marijuana », « beuh », « weed » ou « kif ». Cette préparation peut être mise à macérer dans du lait, de l’eau, du beurre ou de l’alcool pour être ingéré comme une boisson : c’est le « bhang » ou inséré dans des pâtisseries du nom de « space-cake ».
  • La résine provient en grande partie du Maroc. Ce sont surtout des poils glanduleux des sommités fleuries femelles qui sécrètent de la résine. Après dessication, la résine est compactée en barrettes puis coupées avec des substances toxiques telles que du henné, de la paraffine, du cirage ou d’autres substances plus dangereuses. Ces produits de coupe permettent au dealer d’avoir un meilleur rendement. Une fois chauffée et effritée avec du tabac, celle-ci se fume : c’est ce qu’on appelle le « shit », « haschich », « H » ou « teuch ». Elle peut être fumée à l’aide d’un narguilhé ou d’une « chicha ».
  • L’huile de cannabis est obtenue à partir de la solubilisation de la résine dans un solvant pouvant être toxique. Elle est riche en THC. Elle est consommée à l’aide de pipes.

Les cannabinoïdes de synthèse sont des molécules fabriquées en laboratoire ayant des effets similaires à ceux du THC. Ces nombreux variétés sont venues sur internet et ne sont pas encore toutes répertoriées comme stupéfiants.

 

Le « Bad Trip » qu'est-ce que c'est et quels sont les risques ?

Le « Bad trip » ou « mauvaise expérience » est une intoxication aiguë qui se traduit par des tremblements, des sueurs, des vomissements, une impression de confusion, d’étouffement, une angoisse très forte, un sentiment de persécution, des hallucinations et parfois perte de connaissance. Le « bad trip » se produit plus souvent lorsque le consommateur a beaucoup consommé du cannabis (ou très concentré en THC), s’il a bu de l’alcool, s’il est fatigué, fragilisé psychologiquement au moment de la consommation, qui peut traduire une réaction paradoxale.

Attention, la demi-vie du THC est de 8 jours. Autrement dit, longtemps après avoir consommé, alors que l’ivresse cannabique a disparu, les effets sur l’attention, la concentration et la mémoire restent.

Informations sur les tests de dépistagehttps://www.stop-cannabis.ch/a-propos-des-tests-de-depistage

Que faut-il faire en cas de « bad trip » ?

Que ce soit pour soi ou pour les autres, il ne faut surtout pas paniquer. Essayer de respirer doucement, profondément et accentuer sur l’expiration, tenter de se calmer, s’étendre, ne pas trop parler dans l’attente que ça passe. Si la personne perd connaissance ou est extrêmement agitée ou angoissée, il faut la coucher sur le côté en position latérale de sécurité et appeler le plus rapidement possible les secours (composer le 15). Il ne faut jamais rester seul dans ce type de situation.

Des informations sur le « bad trip » : http://www.stop-cannabis.ch/les-effets-du-cannabis/le-bad-trip

Sources :

Thèse pour le doctorat en médecine, HAMMA – AMBERT Sarah, Jihane, Septembre 2016.

Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives, Institut national de prévention et d’éducation pour la sante. Drogues et conduites addictives. Inpes éditions, décembre 2014 : 224 p.